Évènement
clos
ou
passé
Stabat Mater Furiosa - Cie Les Ecorchés

Stabat Mater Furiosa - Cie Les Ecorchés

Bistrot de la scène (Dijon)

Afficher le plan

Stabat Mater Furiosa est un cri de femme qui condamne sans appel la guerre.

Cette fille, cette femme, cette guerrière, cette mère guerrière, cette femme guerrière, cette fille guerrière se met debout. Elle règle son compte une fois pour toutes à l’Homme de Guerre, face au monde.

Stabat Mater Furiosa a été écrit, non pour combler le silence assourdissant des ruines et des charniers, mais pour accuser sans concession le vide laissé par le Dieu de la Guerre. Elle condamne sans appel, parce qu’elle refuse en bloc, parce qu’elle porte en elle une évidence sans réplique possible : chacun est, a été ou sera ce Dieu de la Guerre.

Ce n’est pas un coup de gueule, c’est une parole de poète. À l’heure où tout est présenté en aplat, où l’histoire se transmet par émotion, voici une parole qui ne cède jamais au cynisme. D’emblée, on entre dans le verbe. Les cinquante minutes de ce texte sont très denses, puissantes : il y a peu de mouvements contraires. Il ne s’agit pas de dégager des espaces de réflexion ; il s’agit seulement de dire pour ouvrir un espace à discussion.

Stabat Mater Furiosa est le refus. Le refus d’une femme, ravagée par la guerre, à comprendre son adversaire, l’Homme de Guerre. Sa voix est un cri vers la vie.

Texte de Jean-Pierre Siméon (Editions « Les solitaires intempestifs) Mise en scène de Julien Barbazin Musique de scène Antoine Lenoble Avec Caroline Figuiera et Antoine Lenoble Durée 55 min

Numéro de licence : 1-1095989 3-1095990